Le tracking d'ouverture

Le tracking d'ouverture est réalisé via l'ajout d'une image dans vos newsletters. Dès lors que cette image est chargée, la newsletter est considérée comme ouverte.
À noter que nous mettons une image vide : pour éviter de voir apparaître le tracking sur vos newsletters.


Depuis longtemps, les mailers mettent en cache les images dans leurs e-mails, pour améliorer les performances et ainsi protéger les utilisateurs, ce qui a été le cas pour Gmail en 2013 et Yahoo en 2015.
La mise en cache des images a eu un impact sur le fait que les destinataires d'e-mail ne sont plus capables de géolocaliser une personne qui ouvre l’e-mail envoyé, avec l'impossibilité de savoir s’ils l’ouvrent depuis leur web mail ou leur smartphone.


Pour rappel, la mise en cache permet de réduire l’utilisation des données Internet et ainsi d'optimiser les performances.
Elle permet de ne pas télécharger plusieurs fois les même données, quand votre navigateur télécharge une image, il la garde pour ne pas avoir à la télécharger de nouveau.

Dans le cas des images pour traquer les ouvertures des e-mails, il y a deux types de caches :
- Le cache du navigateur
- Le cache du fournisseur de messagerie (Gmail, Apple Mail, etc)

Tous les mailers souhaitent protéger leurs utilisateurs et c’est le cas cette année pour Apple, qui a sorti sa mise à jour annuelle.


Les nouveautés d’IOS 15

Comme vous le savez, Apple a déployé ses dernières mise à jour IOS 15, iPadOS 15 et watchOS 8 le 20 septembre 2021, et macOS Monterey le 25 octobre.

Chaque année Apple ajoute de nouvelles fonctionnalités pour aider ses utilisateurs à contrôler et à surveiller l’utilisation que les applications font de leurs données.

Avec notamment la possibilité de limiter le suivi des e-mails dans l’application de messagerie d'Apple.

Pour que vous compreniez, Apple Mail empêche les expéditeurs de savoir qui ouvre leurs e-mails.

Le fait que les clients acceptent de protéger leur activité Mail leur permet de :

  • Cacher leur adresse IP

  • Cacher leur adresse (géolocalisation)

  • Cacher le contenu distant (empêche les images de s’afficher)

Ce qui bloque le suivi des ouvertures et à donc un impact sur le suivi des statistiques.


Pourquoi vos statistiques sont faussées ?

Pour vous expliquer comment cela se passe, les images dans les e-mails sont d'abord téléchargées sur les serveurs Apple et sont ensuite montrées aux destinataires, l’adresse IP sera donc celle du serveur d’Apple.


La mise en cache ne sera pas forcément réalisée quand le destinataire ouvrira le mail, mais pourra l’être au moment où le mail est reçu dans l’application Apple Mail.

Nous ne pouvons pas faire la différence entre le chargement de l'image suite à l'ouverture de l'abonné ou bien un chargement d'image forcé par les serveurs d'Apple.

Le problème est que des personnes qui n’ont pas réellement ouvert votre e-mail sont considérées comme des ouvreurs.

Cette mise à jour impacte donc toutes les statistiques qui utilisent les ouvertures comme : le taux d’ouverture, le taux de réactivité, etc.

Cependant, il n’y a pas d’incidence sur les clics (qui est le taux le plus fiable).

Bon à savoir

  • D'après Litmus, parmi les ouvreurs d’e-mail, il y en a environ 50 % qui utilisent un iPhone (avec Apple Mail).

Il est aussi à noter que les utilisateurs d’Apple Mail utilisent l’application avec toute sorte d’adresses e-mail, pas uniquement avec iCloud.

Si les utilisateurs ont configuré une adresse Gmail sur Apple Mail elle sera concernée, MAIS si ils utilisent une adresse Gmail avec l’application Gmail, ça fonctionnera avec les paramètres de confidentialité de Google.

  • Les utilisateurs d’iPhone effectuent les dernières grosses mise à jour au fur et à mesure du temps, par exemple, pour IOS 14 :

    • 50 % ont fait la mise à jour au bout d’1 mois.

    • 80 % des utilisateurs d’iPhone l’ont fait dans les 3 mois.

    • Et la grande majorité l’a fait dans les 6 mois après la sortie.

Cependant, cette année IOS 15 a du mal au démarrage, après 1 mois, un peu plus de 32 % l’ont téléchargé.

  • Le smartphone reste la première plateforme pour les mails devant les webmails.

Mobiles

41,6%

Messageries Web

40,6%

Ordinateurs de bureau

16,2%

Autres

1,6%

  • Ce qui arrive chez Apple, risque d'arriver également chez les autres.


Comment gérer cette mise à jour ?

Le taux d'ouverture sera de moins en moins précis, et il faudra se rediriger vers le taux de clic pour estimer les performances d'une NL.
Une autre bonne pratique est de séparer les ouvertures réalisées avec Apple Mail (IOS 15, iPadOS 15, macOS Monterey et watchOS 8) des autres mailers.

Après, il appartient à chacun d’avoir ses pratiques, pour gérer au mieux cette mise à jour.


L'équipe Mediego se tient disponible pour vous conseiller et vous accompagner dans l'analyse des performances de vos NL

Sources :

  • Badsender (YouTube)

  • Litmus

  • Support Apple

Avez-vous trouvé votre réponse?